Pwi.rou dâ mô ou dzouyou dâ vya

Pouérox de la mort ou jouyox de la via

L’est un maten
Tot en solely.
Catr’ ou cenq niolètes
Champegnonont sur Nax
Coment sur un champ de bataly.
Et pire ora
L’at tot changiê:
L’at ‘na sèrpent
Que fét colar sur la savua pél blanche
Ètot la téta ja outre en Réchy.
Le temps passe
Coment un mistèro
Quand n’on regârde
La natura que change.
L’est tot aprés colar
Coment l’agouelye des minutes
Sur lo cadran du rolôjo
Sens dére côle* [còwe].
Ora le niôla
L’est un chen
Ou un drahen(2)
Que règârde fèrm
Contro St Martin.
Le temps pâsse
Et enpuére,
Il balye la via,
A tor [atò]
La mort.
Por la natura
Semble tot du mémo.
Mas en petits môrs
Tot change adés.
Porquè le temps
Tôrne moudre en pousa
Tota la chèrn
Du tiô côrps
T’a ren d’ôtro a fére
Homis tè rèjoyir!
Tant que le via
Nos balye de sôflo,
Asonnens lo bon fla
De ceta via.
L’est por ren.
T’as reciu.
L’é pas ita fôrce (3)
D’ameretar.

(1) répondre en désent ‘ouè’ (2) dragon (3) necesséro, l’a pas yu besouen, fôta, manco

Achye oun cómintér.ó (Lessiér un comentèro)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*