PATWE.CH > blogue > ècritura de rèfèrence ORB > Saléro et motivacion

Saléro et motivacion

Su alâ u téatro avouéc mama et aprés pués n’ens biu des verros tant qu’ora a passâ minuét. N’ens parlâ de politica avouéc parren P que l’est PLR et que l’at niona vergogna de cen. J’é éprovâ de dére que sêrve ren de tot lo temps dére que les advèrséros politicos sont tués des tacos / cretins. En place, fôt éprovar de fére des proposicions por des changements enteressients. Por en fornir l’at pas franc yu de discussion.

Yo voliévo dére que sont pas les sous que balyont una motivacion por ben fére son travaly. Adonc l’est por cen, por quant a de mè, que dêt pas avér des trop grôsses diférences entre les saléros des petites gens et celo des chéfs. Tués l’ant de valor et des résponsabilitâts. Tués dêvont vivre. Por povér étre herox fôt avér prod de sous. Més que tant sêrve ren d’avér, hormis por pourrir les généracions que vant héritar de tè.

Por mè, un côrps (una gent) fét des études dês cen que vôt et que l’at les capacitâts. Aprés les études ceta gent dêt remborsiér les prêts d’étude, mas dês lo moment que cen l’est fét l’at pas de rêson que séye tant més payê que les mondos que l’ant pas fét d’études.

De mémo, cél que l’at envide de créar una entreprisa, ou de venir patron d’una, fét cen a côsa que cen lo t-enteressie et que vôt ben fére cen por la biotât ou l’amor d’un travaly ben fét.

Adonc se les saléros des chéfs de tota la planéta seyéssont controlâs més sérioxament, les chéfs continuerant a ben travalyér. Delé d’una certéna soma, l’est pas le saléro que te reciés que sè compte.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Top