PATWE.CH > de patwé ëntéréchin > Revawija/ teni cóou / dóoudjye/gadjye…

Revawija/ teni cóou / dóoudjye/gadjye…

Teni cóou

1) tenir tête (‘cou’)
Pó cöre i tën cóou a mè. (Por corre, il tent côl a mè.)
Pour la course, il me tient tête.

L’expression est connue à Grimisuat:
Y’a pa oun kyé mè tën cóou, (‘L at pas un que mè tent côl.)
Il n’y a personne qui me tient tête.

2) Venir à bout de qqch (‘coup’);

Tenyîon cóou dé bire ó brinteën kyè fajion. (Teniévont côl de bêre lo branteviin que fasiévont.)
Ils venaient à bout de boire l’eau-de-vie au fur et à mesure qu’ils la faisaient.

tene cóou / dóoudjye / revawija / gadjye

dóoudjye adv.
rivaliser
Var. dóoudjye (a).
Chon tôtin a dóoudjye pó fa mérooua. (Sont tot-lo-temps a dougiér por cela merôla.)
Ils sont toujours en rivalité pour ce jouet.

dóoudjye (aa – ) adv.
aller à qui mieux mieux, rivaliser (pour savoir qui…)

I van dóoudjye a w’écóouwa. (Ils vant dougiér a l’écoula.)
Les deux rivalisent à l’école.
Van dooudjye ché kyè pou mèi bale bire. (Vant dougiér cél que pôt més balyér bêre.)
Chacun s’efforce de donner plus à boire que l’autre.

révaweja , v. tr.
rivaliser

gadjye , v. tr.
gager , parier

Gadzin nó ? (Gagens-nos?)
Gageons-nous? / On parie?

Gadzó kyè na. (Gageo que nan.)
Je gage/parie que non.

gyérinti , v. tr.
Parier.
Gyér.intó kyè to pou pa wéea ché chakye dé bla. (Guèrento que te pôs pas levar cél sac de bllât.)
Je parie que tu ne peux soulever ce sac de blé .

gyér.inti / parié / bale feca

parié , v. tr.
parier
Parîó sën fran avwéi té kyè to pou pa wéea ha bele. (Pario cenq francs avouéc tè que te pôs pas lévar cela belye.)
Je parie 5 fr. avec toi que tu ne peux pas lever cette bille
Parié rin, to pédréi. (Parie ren, te pêdrés.)
Ne parie pas, tu perdras.

S’emploie souvent pour affirmer avec force:
Paríó kyè to fé pa chin ë-n-oun cóou. (Pario que te fés pas cen en un cop.)
Je parie que tu ne fais pas cela en un seul coup.

swate , adv.
soit!
Ou to parié sën fran kyé l’è dinché? – swate! (Vôs-te pariér cenq franc que l’est d’ense? – Soit!)
Veux-tu parier cent sous qu’il en est ainsi? – Accepté / D’acôrd .

cója , v. tr.
Causer, parier.
N’ën cója dé chin. (N’ens côsâ de cen.)
Nous avons causé de cela.

feca , adv.
défi (‘figue’?)
Baló feca d’eni ba. (Balyo fega de venir bas.)
Je vous défie de descendre.
Té baló feca dé m’aconchyore. (Tè balyo fega de m’aconsiuvre.)
Je te défie de pouvoir m’attraper [à la course].

Impossible.
Feca dé powi aréta è dzenelé. (Fega de povér arretar les genelyes/gelenes.)
Impossible de pouvoir arrêter les poules.

Expression connue dans de nombreux villages du Valais central: Grimisuat, Nendaz, Randogne, etc.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Top