PATWE.CH > Orientacion et liems

Orientacion et liems

Orientacion et liems [wën]

Ci-dessus et dans la barre d’en-tête votre menu…

Mais permettez quelques mots d’introduction.

La région linguistique « francoprovençale » se bat hardiment pour être reconnue.
Les Valdôtains ont déjà réussi faire reconnaître leur « patois » comme langue à part entière, différente du français, et leur type de francoprovençal est désormais protégé par la « Charte Européenne pour la protection des langues régionales et minoritaires ».

En France, les patoisants de l’espace francoprovençal misent sur l’écriture commune pour obtenir une reconnaissance en tant que langue à part entière. Il est vrai qu’elle permet à chaque région de l’Arpitanie (ou du « domaine francoprovençal »), d’apprécier les littératures des autres régions et par la-même de développer un sens d’appartenance au même groupe arpitan.

Trop de nos vallées s’enorgueillissent de leurs particularismes. Certes, ceux-ci font leur charme et leur saveur. Il n’en reste pas moins que, devant le recul des patois francoprovençaux, il conviendrait bien mieux de s’unir plutôt que de se « gaber » (vanter). L’internet nous aide déjà à nous unir. L’écriture commune pourrait nous y aider également.

NB: Il ne s’agit aucunement d’espérer utiliser un jour l’écriture commune pour l’enseignement de notre langue.  L’écriture phonétique restera toujours nécessaire à l’enseignement. Cependant, l’écriture commune devrait pouvoir à terme être lue par les patoisants. En effet, elle pourrait faciliter l’accès au discours des autres régions francoprovençales.


Top