PATWE.CH > de patwé ëntéréchin
Archives du sito

(De patoués enteressient)
Du patois intéressant

ën.nardi, v. tr. & refl.

Prov. (L. 397). L’a kyé hou kyé ch’en.nardon a rin kyé che tronpon pa:

Il n’y a que ceux qui n’essaient rien (ne s’enhardissent pas: ne prennent pas de riques) qui ne se trompent pas.

Complémin

en.nardi câkoun: enhardir qqn, stimuler qqn *, exciter qqn *, aiguillonner qqn *, échauffer l’esprit de qqn *

ch’en.nardi: s’exciter *, s’échauffer



Revawija/ teni cóou / dóoudjye/gadjye…

Teni cóou

1) tenir tête (‘cou’)
Pó cöre i tën cóou a mè. (Por corre, il tent côl a mè.)
Pour la course, il me tient tête.

L’expression est connue à Grimisuat:
Y’a pa oun kyé mè tën cóou, (‘L at pas un que mè tent côl.)
Il n’y a personne qui me tient tête.

2) Venir à bout de qqch (‘coup’);

Tenyîon cóou dé bire ó brinteën kyè fajion. (Teniévont côl de bêre lo branteviin que fasiévont.)
Ils venaient à bout de boire l’eau-de-vie au fur et à mesure qu’ils la faisaient.

tene cóou / dóoudjye / revawija / gadjye

dóoudjye adv.
rivaliser
Var. dóoudjye (a).
Chon tôtin a dóoudjye pó fa mérooua. (Sont tot-lo-temps a dougiér por cela merôla.)
Ils sont toujours en rivalité pour ce jouet.

dóoudjye (aa – ) adv.
aller à qui mieux mieux, rivaliser (pour savoir qui…)

I van dóoudjye a w’écóouwa. (Ils vant dougiér a l’écoula.)
Les deux rivalisent à l’école.
Van dooudjye ché kyè pou mèi bale bire. (Vant dougiér cél que pôt més balyér bêre.)
Chacun s’efforce de donner plus à boire que l’autre.

révaweja , v. tr.
rivaliser

gadjye , v. tr.
gager , parier

Gadzin nó ? (Gagens-nos?)
Gageons-nous? / On parie?

Gadzó kyè na. (Gageo que nan.)
Je gage/parie que non.

gyérinti , v. tr.
Parier.
Gyér.intó kyè to pou pa wéea ché chakye dé bla. (Guèrento que te pôs pas levar cél sac de bllât.)
Je parie que tu ne peux soulever ce sac de blé .

gyér.inti / parié / bale feca

parié , v. tr.
parier
Parîó sën fran avwéi té kyè to pou pa wéea ha bele. (Pario cenq francs avouéc tè que te pôs pas lévar cela belye.)
Je parie 5 fr. avec toi que tu ne peux pas lever cette bille
Parié rin, to pédréi. (Parie ren, te pêdrés.)
Ne parie pas, tu perdras.

S’emploie souvent pour affirmer avec force:
Paríó kyè to fé pa chin ë-n-oun cóou. (Pario que te fés pas cen en un cop.)
Je parie que tu ne fais pas cela en un seul coup.

swate , adv.
soit!
Ou to parié sën fran kyé l’è dinché? – swate! (Vôs-te pariér cenq franc que l’est d’ense? – Soit!)
Veux-tu parier cent sous qu’il en est ainsi? – Accepté / D’acôrd .

cója , v. tr.
Causer, parier.
N’ën cója dé chin. (N’ens côsâ de cen.)
Nous avons causé de cela.

feca , adv.
défi (‘figue’?)
Baló feca d’eni ba. (Balyo fega de venir bas.)
Je vous défie de descendre.
Té baló feca dé m’aconchyore. (Tè balyo fega de m’aconsiuvre.)
Je te défie de pouvoir m’attraper [à la course].

Impossible.
Feca dé powi aréta è dzenelé. (Fega de povér arretar les genelyes/gelenes.)
Impossible de pouvoir arrêter les poules.

Expression connue dans de nombreux villages du Valais central: Grimisuat, Nendaz, Randogne, etc.



pé foche / todri / torco

pé foche / todri

Pé foche (per fôrce)
De toute façon, absolument , à tout prix *;

Owié pé foche eni consèlè
(Voliéve per fôrce venir conseliér)
Il voulait absolument devenir conseiller.
(foche , n. f. force)

todri (tot-drêt), adv.
pourvu [que]
(Todri ~’tout droit’. Cette expression n’a pas son équivalent exact en français. Il se place devant l’infinitif et devant toute espèce de mot )

Todri powi eni, a rloui l’è bën égawé can
(Tot-drêt povér venir, a lui l’est ben égâl)
Pourvu qu’il puisse venir, ce lui est bien égal quand.

Fou, todri dé pówinta chou a tabla, démandon pa d’âtré tsóouja.
(Celos, tot-drêt de polenta sur la tâbla, demandont pas d’ôtra chousa.)
Ceux-là, pourvu [qu’ils aient] de la polenta sur la table, ils ne réclament pas d’autre chose.

torco, adv.
absolument

L’a torco ou eni.
(L’at tôrs-cou vôt venir.)
il a absolument voulu venir.

Fóou torco kyé to foweché déean ó na can tsapló ó bóou.
(Fôt tôrs-cou que te fûsses devant lo nât quand chaplo lo bouesc.)
Il faut absolument que tu sois devant mon nez quand je coupe du bois!



amòra

part et adj.

affligé , penaud , marri, déçu * de soi

L’a dé cóou kyé part’i fwa, o-n-è tan amòra dé chin,

il est des fois où le feu éclate [où la patience vous échappe], [après coup] on en est tout marri.

Dérivé de moró « museau, mufle ».

amòra v.tr.

émousser une lame ou une scie

Amòra ó coutéi, ó fouson, ó berni, a réicha,

Emousser le couteau, la serpe, la faux, la scie.

Tags : ,

tseela , -lâe , adj.

boutonneux -se (lit. chevillé!)

Se dit en particulier d’une personne dont les lèvres et les joues portent des boutons.

Tags :

pousa , -aé , part , et adj.

qui a des boutons , une éruption

è j-infan venyon tó pousa

les enfants attrapent des boutons partout.

Tags :

w’ârba di tróouwé

w’ârba di tróouwé (L’ârba des troulyes)
l’aube des truies (noceurs), c.-à-d. très tard



pa kyé + infinitif = ne pas arrêter de, ne faire que de + infinitif

Chénégóouda: Faire les fous.

fou dzowénó fan pa kyé chenegóouda tòt’â néi,

ces jeunes gens font les fous toute la nuit;

Fig. Femme sans esprit et surtout jaseuse.

Ha bécache dé fémawa kyè fé pa kyé dér.é dé mintir.i,

cette bécasse de femme qui ne fait que mentir.

Pa kyé dé + nom = rin kyé dé + nom : seulement, rien que des, exclusivement des, continuellement des

abotecou n.m.

désordre; sottise

Chin chon dé trestó moundó , fan pa kyé dé j abotecou,

ce sont de pauvres gens, ils ne font que des sottises.

Oun vi pa kyé dé boudzon pé è folé di tsóou,

on ne voit que des pucerons sur les íeuilles des choux.

Oun vi pa kyé dé chékyér.éi,

on ne voit que des sapins sécnés.



enòrtchye v.tr.

faire endêver , embêter *, déranger *, taper sur les nerfs *, casser les pieds *
Vën pa d’âtr.enòrtchye pó chervi mécha: achon prou ó nóoutre
aucun autre ne vient faire endêver pour servir la messe: on laisse assez notre fils.

Vën dé ‘nòrtse’: djyâblo, crwéi espri



edzowa -âe adj.

serré , oppressé
Iré prou edzowa, powiè pa méi ai ó fla
il était tout oppressé, il ne pouvait plus avoir le souffle.
Par ext. Dans la gêne:
chon prou edzowa
ils sont bien dans la gêne.



Top