Acota è sti byó patwé !

Acutâd vèr ceti biô patoués ! - Ecoutez-donc ce beau patois !

Accueil > Liéso [ Lijó ] > Têxtos d’ôtres [Tèxtó d’âtré] > Conta 33 - Houa di tene di papèt’ outr’ën Sia

Conta 33 - Houa di tene di papèt’ outr’ën Sia

Transcripcion du patouès arpitan de Saviése en ORB

mercredi 13 avril 2011, par Dzakye

Cela des tenes (cuves) de papetes outr’en Sèya

Et ben ! L’avive un viâjo três bovatètes (bouèbètes, motètes) de Granouè qu’èront yu outre per lo chatèl de Sèya, mèrovar* (s’amusar. Et puès sont yu deden u (lo) celiér (câva) – devant desêvont (deséront) : le pouéts (la citèrna) – et puès l’ant viu três tenes pleines de papetes (pomes cuétes). Una l’ât dét :
« Prengens (pregnens) plein les sacs (poches, fates, tâces). » Un’ôtra l’ât dét : « Nos, n’ens prôd outr’a la mèson de ço, jo (je) prenjo (pregno) pas. » Et les ôtres douves l’ant prês plein les sacs (poches, fates, tâces).

Quand sont étê (étâ) en-cé un troc (bèc, bout), una l’ât teriâ fôra una por mengiér, et s’est trovâ de charbon, l’ât dét : « Jo (je) foto via ço, l’est de charbon. » Et l’ât fotu via. Et l’est sobrâ (réstâ) oun deden u (lo) sac crochiê, sens se debetar (dôtar).

Quand sont étê (éta) a la mèson, cela des papetes l’a trovâ plein lo sac de napolèons et cela des charbons l’ât trovâ un. Sè repentîve prôd que l’avive foto via les charbons, l’ât dét : « Tornens outr’en derriér et nos fechiens (betens) plein lo sac.

Quand sont tornê outrè l’an ren trovâ, ni les tenes, ni les papetes.

Conta collèctâ en 1929 per lo profèssor Basile Luyet de Saviése

Una vidèo en anglês que j’è asseben fét mémo :