PATWE.CH > blogue > politique
Archives du sito

Saléro et motivacion

Su alâ u téatro avouéc mama et aprés pués n’ens biu des verros tant qu’ora a passâ minuét. N’ens parlâ de politica avouéc parren P que l’est PLR et que l’at niona vergogna de cen. J’é éprovâ de dére que sêrve ren de tot lo temps dére que les advèrséros politicos sont tués des tacos / cretins. En place, fôt éprovar de fére des proposicions por des changements enteressients. Por en fornir l’at pas franc yu de discussion.

Yo voliévo dére que sont pas les sous que balyont una motivacion por ben fére son travaly. Adonc l’est por cen, por quant a de mè, que dêt pas avér des trop grôsses diférences entre les saléros des petites gens et celo des chéfs. Tués l’ant de valor et des résponsabilitâts. Tués dêvont vivre. Por povér étre herox fôt avér prod de sous. Més que tant sêrve ren d’avér, hormis por pourrir les généracions que vant héritar de tè.

Por mè, un côrps (una gent) fét des études dês cen que vôt et que l’at les capacitâts. Aprés les études ceta gent dêt remborsiér les prêts d’étude, mas dês lo moment que cen l’est fét l’at pas de rêson que séye tant més payê que les mondos que l’ant pas fét d’études.

De mémo, cél que l’at envide de créar una entreprisa, ou de venir patron d’una, fét cen a côsa que cen lo t-enteressie et que vôt ben fére cen por la biotât ou l’amor d’un travaly ben fét.

Adonc se les saléros des chéfs de tota la planéta seyéssont controlâs més sérioxament, les chéfs continuerant a ben travalyér. Delé d’una certéna soma, l’est pas le saléro que te reciés que sè compte.



Cótêe ou mitin da créta dé w’Arpele

Discussion au milieu de l’arête de l’Arpille

– Ch’ar.éta pó chondjye

– Brâmin dé ni chou ó byounyó

– Pa capóna avouéi ó patwé: fér.e tòrna parla!



J’é un tabè por lo patoués



É vó? Vw’éite-vó pa trestó? 

(Et vous? N’êtes-vous pas tristes?)



Conscience et accion nècessèros!

IMG 4498

IMG 4499

IMG 4500

Tags : , , , , ,

Le NZZ vat un pou trôp louen!

Por lor, noutres ‘patoués’ sont ren què la basa lengoua du francês!?

20140624 091105 AM 33065801



Les Arpitans l’ant-ils puére d’étre ensemblos?

Il semble que cen que l’est novél fét fatalament puére. Un petit changement et les gents sè sentont bruquâs et vegnont nêr d’enrage. Sè u mouens les gens parlèssont quand sont pas d’acôrd ou pas contents. Nan, ils désont a d’ôtros, et celes ôtros dévont nos raportar les llors acusacions…

Les changements que propôse l’ACA sont pas tant grôs (grands) que cen. Continuar de parlar lo « bon patoués » dens la téta mas lo-t’ècrire a la moda comena por mielx comunicar avouéc les gens de tués les cârros de l’Arpitania (les cârros yaoue les gens parlont noutres patoués francoprovençâls). L’est-o (il) rèvolucionèro, cen? L’est-o èxtrèmisto? Cêrtes l’est idèaliste, mas tot cen que l’at d’èxtrèmo l’est l’èfort que acole (tent, requère).

Una ècritura comena amaye (mènace) pas noutres patoués. Quand ècriso en ORB, dens ma téta continuo d’aouire lo miô accent. Coment les « bons patouésans » de l’arpitan deSaviése, èprôvo de trovar les mots justos. Et quand j’é un douto chèrcho dens lo lèxico en vèrsion èlèctronique (Lé n’on trôve tot, l’est fantastique!) Èprôvo de ren trahir: ni lo patoués du cârro a mè (de Saviése), ni l’ècritura comena. Quand sés (savo) pas coment on ècrit un mot, pués vèrifiar sur http://tresorarpitan.eu . Se vôlo fére aouire coment chante le miô patoués, enrègistro lo miô (mien) mèssâjo en ORB avouéc la vouèx a mè. Et prôd (coment disont les Valdoteins)!

Les Arpitans de l’ACA vôlont rèspèctar lo patoués local et comunicar avouéc tués les arpitans (patouésans). Se ço semble rèvolucionèro l’est èxagèrâ. Et se ceta rèvolucion seyèsse ren que dens la téta de quârques gens que sont plens de pouéres?

N’ens tués puére que le patoués sè dèpèrdesse. Mas u jorn de hué les lèxicos ou diccionèros, et les gramères sont ja éta féts. Les ècrits des mantènors avouéc tués les tèrmos tècnicos et les èxprèssions idiomatiques ègzistont.

Cen que manque por qu’una lengoua vivèsse, l’est que la gent l’avésse l’occasion de liére, d’aouire et de parlar la lengoua. L’ORB et les enrègistraments pôvont édiér a fére cen sur la têla: a emplèyér et motrar la lengoua que n’ens hèritâ, avouéc les savues (sienes) richèces inèstimables.

Por parlar, n’ens les « hangout » de google ou les convèrsacions « skype ». Et ben sûr oncor més, les bons cotêrds en téta a téta, dèvant un verro!



Arpitans ensemblo

Les Arpitans sè fechont malésiêment ensemblo. L’est d’ense que nos nos dèfotens. Cachens-nos pas. Nos sens ensemblo, oncor!

Arpitans-ensemblo.jpg

Arpitans-ensemblo.jpg

N’ens d’ôtro biés du lac
N’ens d’ôtro biés des scères (bèques)
Des cusens de lengoua (bis)
Des cusens dês grand temps (bis)
Que n’obliens…

Llors sont Francês
Llors sont Étaliens
Nos sens les petits Suisses.

Llors mèclont l’arpitan avouéc de francês
Nos mèclens avouéc avouéc de francês
Et bas dèsot outre lé, u Pièmont
Mèclont avouéc d’étalien

Nos nos sèparens (ter)

Coment sè fét-il?
Qui pôt changiér lo côrs du temps?
Tués celos movements
que nos tériont de tués les biés
que nos dèfôtont, que nos dèfôtont…

L’est un mistèro (bis)

Arpitans vos étes oncor lé
Mas tués dedens les cârros
Tués dedens les llors patoués
Sè cachont por morir
Sè cachont, sè cachont…

Arpitans, lèvâd-vos
Nos sens ensemblo
Arpitans, lèvâd-vos!



Elèccions Fèdèrâles Suisses 2011     Sens idês?

Dens les comentèros sur les èlèccions suisses, su éta rebòl(i) (sureprês, ètonâ) de vêre que les politiciens l’ant justo envéde de dére que l’ant gagnâ. L’at pas grand mondo que dit que l’est content a causa que vat défendre des idês. Els sont justo contents d’étre les mèlyors du mondo! N’on derêt que l’ant gagnâ u loto, ou una parma d’or!

A propos, vos éds-vos viu des slogans sur les placârds (afiches) des candidats? Ouè, en Suisse n’ens pas besuen d’avêr des idês, ren qu’un nom avouèc un bon renom!

Topariér, su pas tant sûr que l’est d’ense que n’on pôt fére avanciér un payis! Que songiéd-vos?

———————————————————————————————————–

Quand volêvo dére « su éta frapâ », j’é controlâ, et j’é trovâ qu’el sembre pas posîblo de dére cen en arpitan de Saviése ou d’ôtra pârt…

Avouèc que (pendant que) j’é chasiê (cherchiê) ço, j’é ègalament (tot pariér) trovâ prôd et prôd (un grôs viâjo) de mots que parlont (prègiont, barzacont) de « batre » et que sont franc entèressients!

J’é écrit d’ense:
Saviésan (ORB): dèfinicion en ORB

ch’ecore (s’ècorre): se batre
batré (batre) = pita (pitar*) = tóca (tocar)

pita a cha (pitar): pilar, pisiér la sal

bale chou: batre sur
trotchye: batre avouèc les cornes et la téta (corneyér)
ecore (ècorre) avwéi ó flai: batre avouèc lo flleyél (ècossior)
bochye (bouciér, buchiér): batre avouèc les dêgts ou avouèc la nêle (pouegnèt, cllâf de la man) (‘frapper (à une porte)’)

sinle: batre avouèc una sinla (cenglla)
steca (stecar*): batre avouèc un bâton (avwéi ó stèco (lo steco*))
chatron, sepre (scèptro*): bâton

malotse (maloche*): un grôs martél de bouesc
mèle: una grôssa maloche
reboou,-ouja, rebowi,-che: surprês, -sa

vwistą ló (vouistâd lo) : fouetâd-lo!

Tags : , , , , ,

Top